Belgique: Pierre Kompany, premier bourgmestre élu, originaire d’Afrique subsaharienne

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Originaire de la République démocratique du Congo, il a été élu le dimanche 14 octobre dernier, lors des élections communales, comme bourgmestre de la commune de Ganshoren à Bruxelles.


Pierre Kompany, 71 ans, est membre du parti politique ProGanshoren, qu’il a créé en 2012 et qui est composé de mandataires bilingues des partis CDH (Centre démocrate humaniste ), CD&V (Christen-Democratisch en Vlaams, ex-socialistes et de personnalités indépendantes. Il entrera en fonction le 3 décembre et sera bourgmestre durant les trois premières années de la législature, avant de céder le poste à son co-listier, Jean-Pierre Van Laethem, conformément à un accord pré-électoral.


Né le 8 septembre 1947 à Bukavu d’un père chef d’entreprise dans le secteur de l’électricité et l’électro-ménager ainsi que d’une mère femme au foyer qui s’occupait de la famille, Pierre Kompany q commencé ses études primaires au Kasaï dans une école officielle, avant d’effectuer ses études secondaires à Kinshasa, à l’Athénée de la Gombe, ancienne Athénée Royale de Kalina.


Par la suite, il entame des études d’ingénieur à l’université de Lovanium, aujourd’hui l’université de Kinshasa. Mais, suite aux incidents sanglants de 1969 contre les étudiants, il est contraint de reprendre ses études à Lubumbashi. Deux ans après, les étudiants envisageaient une manifestation en mémoire des incidents de 69, ce qui a engendré la fermeture « sanction » de l’université de Kinshasa.

L’engagement de Pierre Kompany et sa solidarité envers les étudiants lui vaudra une une sanction de 7 ans dont 13 mois et 15 jours dans le centre militaire de Kitona.«  Pour m’aider à garder la tête haute, je me suis passionné pour les fleurs. J’ai donc commencé, à planter, créer et former des parterres…une vraie passion que j’ai toujours gardée mais le manque de temps ne me permet plus de la pratiquer  », explique Pierre Kompany, tout en soulignant que ces incidents difficiles de la vie, lui ont fait perdre du temps dans la poursuite de ses études, mais lui ont permis d’apprendre les réalités et les vraies valeurs qu’elle comporte.«  Je me suis forgé un caractère fort me permettant d’affronter avec courage les épreuves et de développer une passion pour l’Homme, avec un grand H  ».

Finalement, Pierre Kompany obtient son diplôme d’ingénieur industriel mécanique-aéronautique à l’institut supérieur d’ingénieurs de Bruxelles (ISIB), après avoir été réfugié politique pendant 7 ans tout en étant taximan. Il devient citoyen belge en 1982.

Footballeur au sein du TP Mazembe

Parallèlement à ses études, il a toujours joué au football et a même été attaquant dans l’équipe du TP Mazembe, une des plus grandes équipes de football d’Afrique. «  Comme quoi, « les chiens ne font pas des chats  », indique Pierre Kompany, en faisant allusion à son fils, Vincent Kompany, joueur et capitaine de l’équipe nationale de football de Belgique ‘Les Diables rouges  » ainsi que dans le club de Manchester City en Angleterre.

Partisan de l’innovation scientifique

Ingénieur industriel et professeur à l’institut des arts et métiers de Bruxelles, Pierre Kompany se dit habité par la passion de transmettre ses connaissances et son goût pour l’innovation scientifique. Sensible aux questions environnementales, il a obtenu deux médailles d’or au Salon des inventions à Bruxelles et à Genève pour l’éolienne qu’il a inventée.

Homme politique

Pierre Kompany a été échevin à la commune de Ganshoren de 2006 à 2012, en charge des travaux publics, de la mobilité, de l’environnement et de la propreté. En 2012, il a créé son propre parti politique dénommé  «  PrOGanshoren  », avec une liste bilingue composée de mandataires des partis cdH et CD&V, ex-socialistes et de personnalités indépendantes.

Objectif  : proposer aux citoyens de la commune de Ganshoren une « politique dynamique dont proactivité, professionnalisme et projets sont les maîtres mots ». Lors des élections du 25 mai 2014, il est élu député au parlement Bruxellois.

La famille avant tout

Actif dans le secteur sportif, où il dit combattre toutes les formes d’injustices, notamment dans la pratique des sports chez les jeunes, il est le Correspondant qualifié du BX Brussels, le Club de foot à caractère social que son fils Vincent Kompany a mis en place. Pierre Kompany a deux autres enfants  : Christel Kompany, ancienne athlète du grand Club Belge d’Athlétisme l’EXCELSIOR et François Kompany, également footballeur.
Il a également 6 petits-enfants. «  Papy puissance 6, et papa de 3 enfants, mon combat pour le respect de l’Humain, je l’ai mené et je le mène entouré par ma famille et mes ami(e)s », fait-t-il savoir.

  

Lu 378 fois Dernière modification le lundi, 22 octobre 2018 11:41

Recent Twitter Posts

 

A propos de Africa Times Magazine

Élément de communication tourné vers l’extérieur, AFRICA TIMES MAGAZINE est un bimestriel généraliste qui traite donc de tous les sujets brûlants de l’actualité en Afrique et dans le
monde » ; C’est un magazine qui revendique un rôle éducatif, ludique et social.
AFRICA TIMES , c’est votre magazine qui tentera de vous communiquer des analyses pointues de différents experts multi-sectoriels.

Plus de détails